2 nouveaux cas de Covid-19: Madagascar compte au total 28 malades

Madagascar n’est pas sortie de l’auberge malgré les efforts entrepris pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Deux nouveaux cas portent le nombre des contamines à 28.

Crédit photo: Jean Luce Randriamihoatra

Le Centre de commandement opérationnel Covid-19 (CCOC) a annoncé, dans son émission quotidien Flash Coronavirus, diffusé sur toutes les chaînes audiovisuelles nationales, que deux nouveaux cas de Coronavirus ont été recensés dans la mâtiné du 28 mars. A l’heure où nous mettons sous presse, soit à 16h, le nombre officiel de personnes infectées s’élève donc à 28. Les deux nouveau cas dont un contact et un importé concernent respectivement un homme malgache de 45 ans et un italien de 66 ans. Selon toujours les informations, le nombre de personnes symptomatiques s’élève aujourd’hui à 8. Celui qui a été victime d’une détresse respiratoire est actuellement en état stable. L’état des 7 autres ne sont pas à craindre. Pour l’heure, on attend le résultat des 108 autres tests remis à l’Institut pasteur de Madagascar (IPM). 

Mesures de prévention sévères

« Restez chez vous pour votre sécurité et pour celle de vos proches et de vos compatriotes », un mot d’ordre qui, visiblement, n’est pas pris au sérieux par de nombreux habitants de la capitale. Après le zéro cas recensé du 26 mars, beaucoup ont repris le cours normal de leur vie. Des vendeurs de rues étalant leurs marchandises, de nombreuses personnes faisant leurs courses sans se soucier du 1m de distance, des families qui se baladent en voiture, des montées doubles en moto… ont été constatés. Un fait qui expose davantage la capitale à une forte risque de propagation selon le président du CCOC, le ministre Tianarivelo Razafimahefa.  Ce dernier a rattrapé le coup en annonçant des mesures de prévention plus strictes depuis hier. Tous véhicules de deux à quatre roues ne sont plus autorisées à circuler dans l’après midi sans motif justifié. Même les voitures de presse ont du mal à traverser les barrages mises en place par les forces de l’ordre. Ceux qui font leur trajet à pied sont tenues de fournir une raison valable sans quoi, elles auront du mal à passer. Une soixantaine de personnes qui n’ont pas respecté le couvre feux de 20j ont été détenu par la police pendant la nuit du 27 mars…

Ces mesures de prévention permettant de limiter le risque de propagation du Covid-19 devrait être appliquées non seulement sur les routes principales mais également dans tous les quartiers. La distance de un mètre n’est nullement appliqué au marché que les chefs fokontany doivent être mobilisés pour un strict contrôle, de nombreux magasin comptent plus de un vendeur, des groupes de personnes squattent les abris bus, des épiceries ne respectent pas la date limite d’ouverture… Une situation qui mérite plus de sensibilisation ou de sanctions pour une lutte efficace.