Municipalité d’Antananarivo: Suspension de la distribution de vivre

La municipalité d’Antananarivo a pris la décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre, pour la journée de ce jeudi 2 avril, la distribution de vire. Aussi, le maire Naina Andriantsitohaina a-t-il formellement interdit tout rassemblement sur le parvis de l’Hôtel de ville et ses alentours. Un SMS de la Municipalité avertira les bénéficiaires des aides moments venus, a indiqué le communiqué. La suspension a été décidée pour des raisons techniques et d’équipements. 

Depuis samedi, taximan, aides chauffeurs et chauffeurs de taxi-be ont formé un long queue sur le parvis de l’Hôtel de ville pour recevoir leurs vivres de la part de l’Etat. Ce monstrueux rassemblement de personnes constituent en effet un lieu de prédilection pour la propagation du coronavirus. Et, il entre aussi en contradiction à l’Etat d’urgence pris par le chef de l’Etat interdisant toute forme de rassemblement. Pour y remédier, le maire de la capitale devrait mettre en place de nouvelles organisations.

Crédit photo: Tantely Andriamalala

Des difficultés dans les Fokontany

Dans certaines Fokontany, la distribution de vivre pour les couches sociales les plus vulnérables provoquent aussi des tensions. Le Fokontany d’Ambanin’Ampahamarinana a connu une petite échauffourée… Un groupe de personnes réclame le droit de s’en procurer alors qu’il ne figure pas dans la liste bénéficiaire du Fokontany. Il a fallu l’intervention des forces de police pour apaiser la tension et pour remettre de l’ordre. 

Le Fokotany d’Antohomadinika a aussi connu des scènes un peu semblable en début de semaine. Un groupe de personnes a voulu destituer le chef Fokontany parce que celui-ci serait défaillant.  Les habitants de ce quartier estiment que leur chef Fokontany ne travaille pas assez pour obtenir les aides et pour ouvrir le Tsena Mora.