Médicaments et produits de santé: Temporairement interdit à l’exportation

Le ministère de la Santé publique a publié une note étrange interdisant temporairement l’exportation de médicaments et de produits de santé. La direction de la législation et de la valeur auprès de la direction générale des Douanes a alors communiqué cette note aux receveurs au niveau de points de sortie du territoire national. En période normale, cette note fait rire puisque, généralement, Madagascar n’exporte pas de médicaments mais en importe. 

La note du ministère de la Santé publique et celle du service des Douanes précisent en effet le contexte dans lequel a été prise la décision. Même si la note ne comporte pas encore la liste des produits prohibés à l’exportation, on peut déjà déduire qu’il s’agit de produits naturels ou des huiles essentiels.  Face à la pandémie du coronavirus, le gouvernement malgache veut peut-être maîtriser l’exportation de ces produits. D’autant plus que le Chef de l’Etat a récemment narré le périple d’un ressortissant étranger contaminé par le Covid-19 venu spécialement dans l’île pour s’approvisionner en Ravitsara. 

Notons que le centre IMRA a révélé avoir trouvé un produit permettant de renforcer le système immunitaire et de prévenir la contamination au Coronavirus. La vulgarisation des résultats de l’IMRA pourrait intéresser les puissances étrangères et les grands multinational et ouvrirait la voie au pillage de notre richesse naturelle. Mais, on risque aussi de se voir dépouiller de nos capacités à lutter contre le virus. 

Le contexte dans lequel se trouve le pays est une opportunité de valoriser et de développer les recherches, les produits et les savoirs locaux. La pandémie démontre qu’on ne peut pas toujours dépendre de l’étranger pour notre approvisionnement que ce soit en médicaments, en produits de première nécessité, en cache-bouche,…