Etat d’urgence et confinement: Le port de cache-bouche est obligatoire

Le Président de la République a renforcé les mesures  visant à lutter contre le coronavirus en prolongeant l’Etat d’urgence sur tout l’étendu du territoire nationale et proclamant le confinement dans trois villes. Le port de cache-bouche est maintenant obligatoire.

 L’Etat d’urgence sanitaire est reconduit sur tout l’étendu du territoire national. Le couvre-feu est encore maintenu… Les établissements d’enseignements, les églises, et les lieux accueillant des événements ou spectacles (bar, boite de nuit, karaoké,…) demeurent fermer. Par ailleurs, tout rassemblement de plus de 50 personnes est interdit. De même la frontière de Madagascar demeure fermée au voyageur. 

Pour les trois villes telles que Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa, le confinement est ordonné par le chef de l’Etat. Le transport public continue d’être suspendu. Des barrières sanitaires sont mises en place sur les points de sortie et d’entrée des trois villes, interdisant la circulation des personnes (sauf pendant la durée exceptionnelle, voir article par ailleur). 

A l’interieur des trois grandes villes accueillant au moins cinq personnes positives au Covid-19, le transport en commun est suspendu. La circulation du Taxi-be et taxi reste interdite. Et, tout le monde est invité à rester chez lui, seuls pourront sortir ceux qui ont l’obligation d’effectuer des déplacements pour des raisons professionnels ou d’approvisionnement.

Production massive de cache-bouche

En plus des mesures qui ont déjà été édictées durant la première période de confinement,  le port de cache-bouche est devenu obligatoire pour tous ceux qui doivent sortir de chez eux pour des raisons justifiées. Tout le monde doit donc se doter de masque et le porter partout dans la rue, au marché du quartier, dans les grandes surfaces, dans tous les lieux publics ou privés.  

Le langage sur le port de cache-bouche a en effet changé tant à l’étranger qu’à Madagascar vue l’évolution des résultats des recherches sur le mode de transmission du virus. Mais, aussi et surtout, à cause des cas contacts qui a augmenté en nombre. L’apparition de ces cas démontre que le virus circule dans la société. 

Après l’entente entre l’Etat et les sociétés textiles locales sur la production de masques, il est certains que des points de distribution gratuite seront disponibles à compter de ce lundi. Notons que le recyclage des entreprises textiles va permettre de produire  près de 150.000 masques par jour. Le port de masque sera un moyen de limiter la propagation du virus Covid-19.