Didier Ratsiraka: Autorité de l’Etat et non dictature

L’ancien Chef de l’Etat Didier Ratsiraka s’est récemment exprimé sur la lutte contre le Coronavirus. Il incite et encourage la population à suivre les mesures de confinement et les directives des responsables étatiques.

Depuis sa résidence à Faravohitra – Mangasoavina, via  la chaîne privée Tv Plus, l’Amiral a appelé la population à respecter les directives de l’Etat pour la mise en oeuvre du confinement et de l’Etat d’urgence. Il a notamment expliqué le danger que représente le coronavirus à l’approche de l’hiver surtout que les cas contacts se multiplient. Le virus évolue donc dans la société et se transmet rapidement. L’amiral Ratsiraka, qui a mené la lutte contre le choléra au début 2000, a indiqué qu’il est difficile de tracer les objets vecteurs du virus. Concernant l’Etat d’urgence et le confinement, Didier Ratsiraka a expliqué qu’on parle bien d’autorité de l’Etat et non de la dictature.  En effet, le gouvernement doit affirmer son autorité pour faire respecter les mesures prises pour contenir et lutter contre le Covid-19 et non de recourir à la force. Didier Ratsiraka a notamment fait référence aux barrages sanitaires établis aux entrées et sorties des villes et au redéploiement des Forces armées dans les rues de la capitale pour disperser les rassemblements, fermer les marchés et demander aux personnes de rentrer chez eux.

Préparer le post-Covid-19

“Changement drastique de la mentalité”, c’est en ces termes que l’Amiral a soulignés ce que doit occasionner le Covid-19 dans le monde et à Madagascar. Didier Ratsiraka a aussi mis l’accent sur les éventuels changements concernant les relations internationales lorsque le gouvernement américain dénonce l’Oms et sa gestion de la pandémie. Les Etats unis menacent en effet de suspendre toute contribution à cet organisme. L’ex-chef de l’Etat veut anticiper en invitant le Gouvernement à élaborer un plan économique post-crise. 

L’objectif, selon l’Amiral, est de gagner en autonomie économique. Il privilégie l’autosuffisance et ensuite l’exportation du surplus… Bon nombre d’observateurs de la vie nationale ont déjà appelé les économistes et le gouvernement à modéliser un plan de relance économique post-crise.  Effectivement, la pandémie nous rappelle l’importance de notre richesses biologiques, insuffisamment exploitées, comme le Ravintsara. Les produits IMRA déclarés efficaces pour la prévention du coronavirus sont d’origine naturelle.

Don de 3,6 millions d’Ariary

Didier Ratsiraka a aussi effectué une petite geste pour ceux qui sont en première ligne contre le coronavirus. Il a alors fait don de 3,6 millions Ariary respectivement pour le personnel de la brigade mobile, le personnel médical des CSB et ceux des centres Manaram-penitra des villes confinées (Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa).

L’Amiral a indiqué que c’est une modique somme qui représente sa retraite du mois de mars en tant qu’ancien chef d’Etat. Effectivement, les anciens chefs d’Etat bénéficient d’une retraite mensuelle et d’autres avantages tels que le droit à une résidence, un chauffeur et du personnel de maison, des voitures de représentation et des gardes du corps.