Académie nationale de Médecine de Madagascar: Une réunion sous peu…

Le communiqué publié par le président de l’Académie nationale de Médecine de Madagascar (ANAMEM), Marcel Razanamparany, sur le Covid Organics (CVO) prend en contre-pied l’Etat. Le communiqué, élaboré dans la précipitation, a été qualifié dans un premier temps de “fake news” par un haut fonctionnaire avant de se raviser. L’ANAMEM suit de près l’évolution de ce CVO depuis le début et une nouvelle réunion se tiendra d’ici peu.

Le communiqué du président de l’Académie nationale de Médecine de Madagascar  (ANAMEM) Marcel Razanamparany a provoqué un polémique sur la toile. Un haut fonctionnaire a rapidement réagi en qualifiant la publication de “Fake news” avant de se rétracter dans la journée. L’Académie de Médecine est subitement mise en avant si elle a toujours été discrète depuis l’apparition du Covid-19. On sait toutefois que l’ANAMEM suit de près l’évolution de la pandémie et des projets médicamenteux en cours d’études, dont celui de l’IMRA. On apprend qu’une nouvelle réunion de l’Académie se tiendra d’ici peu à Tsimbazaza et l’ordre du jour sera toujours la pandémie Covid-19 et le produit CVO de l’IMRA. 

Sur le communiqué polémique, l’Académie nationale de Médecine de Madagascar (ANAMEM) par l’intermédiaire de son président Marcel Razanamparany a mis les consommateurs et les autorités en garde : “Il s’agit de médicament dont les preuves scientifiques ne sont pas encore élucidées et qui risque de porter préjudice à la santé de la population, en particulier à celle des enfants”.  L’opportunité de la communication semble intervenir pour prévenir l’Etat et les principaux responsables sur les risques de distribution du produit aux enfants qui reprendront l’école à compter de ce mercredi.  

Dg de l’IMRA reçu à l’Académie de Médecine

Selon certaines sources auprès de l’Académie de Médecine, le Directeur général de l’IMRA , le docteur Charles Andrianjara, a déjà eu une rencontre avec les membres de l’ANAMEM. Une occasion au cours de laquelle celui à l’origine du Covid Organics a présenté son produit sans toutefois convaincre ses pairs. En effet, le communiqué publié par le président de l’Académie de Médecine confirme le doute de la communauté scientifique sur ce produit CVO. Peut-être que l’IMRA est allé trop vite en besogne au goût des membres de l’Académie. 

Il faut remarquer que l’ANAMEM regroupe les enseignants-chercheurs ou des chercheurs – enseignants en médecine et en pharmacie, du président de l’Ordre des  médecins et celui des pharmaciens, et les président des Sociétés savantes (Société Malgache de Cardiologie, Société Malgache de Néphrologie, Association médico-chirurgicale de gastro-entérologie de Madagascar, Société Malgache de Dermatologie, Société de Pathologie Infectieuse de Madagascar, Société de Pneumologie de Madagascar, Association des Praticiens en Rhumatologie, Association des Radiothérapeutes et Oncologues de Madagascar, Société Malgache de Psychiatrie, Société Malgache de neurologie…).