193 cas de coronavirus selon CCOC et 225 selon OMS: A qui doit-on se fier?

Comme à l’accoutumé, tout le monde est scotché devant son écran télévision ou sa radio pour attendre le rapport statistique du professeur Hanta Vololontiana vers 13h et des fois allant jusqu’à plus de 14h. En tout cas, qu’elle soit à l’heure ou en retard, pas question de rater son passage sur le petit écran. Comme il a été précisé à plusieurs reprises par les différents responsables qui se sont présentés et intervenues sur la chaine télévision, le professeur, après le Président Andry Rajoelina, est la seule habilitée à faire rapport de l’évolution du nombre de personne infectée par le coronavirus. Mais aujourd’hui, l’OMS est sortie de sa tanière et a fait part d’un rapport complètement différent de celui du professeur.

Ce jour, il a fallu attendre plus d’une heure que d’habitude pour voir le professeur Hanta Vololontiana apparaître sur les petites écrans. Comme il a été clairement expliqué par la présentatrice de la chaîne nationale, le professeur a pris du retard parce qu’elle attendait les donnés statistiques de l’Institut Pasteur de Madagascar. C’est vers 14h40 qu’elle a fait part de 35 nouveaux cas testés positifs au Covid-19 dont 13 de Toamasina et 22 de la région Analamanga. Un chiffre effectivement alarmant étant donné que c’est le plus élevé depuis les premiers cas de coronavirus dans la Grande ile. Il a fallu du temps pour digérer la nouvelle. Pris de court, nombreux évoquaient même une décision précipité de déconfinement progressif. Il y a ceux qui se demandent sur la suite des mesures à prendre face à cette situation de plus en plus dangereuse. 

L’OMS a ses propres données

Avec ces chiffres terrifiants, il s’avère que tout le monde était encore loin du compte. Voilà que les donnés chiffrées de l’OMS apparues et rend encore la situation plus catastrophique. Il faut rappeler qu’une équipe associant virologue et spécialiste de l’Institut Pasteur de Madagascar et un laboratoire mobile ont été dépêchés à Toamasina pour un dépistage massif. Présente également sur terrain, l’OMS a fait rapport d’état de lieu. Dans son site web officiel, l’OMS compte 67 nouveaux cas testés positifs au coronavirus soit 225 personnes infectées au total  contre les 193 du CCOC. Ce qui est intrigant c’est que cette information a été publiée ce matin vers 9h45. Des chiffres largement au dessus de ce qui a été annoncée par la porte parole du CCOC vers 14h40 de l’après midi. Tout le monde est confus face à la situation. En effet, depuis la mise en place du CCO Covid-19 Ivato, la porte-parole a toujours martelé que les statistiques publiées sont validées par l’OMS pour démontrer qu’il n’existe aucune manipulation.  De nombreuses questions se posent alors: quel est le chiffre exacte ? Pourquoi vouloir dissimuler le nombre exact des personnes infectées si c’est le cas ? Pourquoi l’OMS n’attend-elle pas des chiffres confirmés par le PCR de l’IPM avant de le publier sachant que tous ceux testés positifs au TDR devront tous y passer ? La communication ne passe-t-elle pas comme il se doit entre le CCOC et l’OMS ?

Quoi qu’il en soit, avec plus d’une centaine de cas contacts, l’heure est grave. Il est plus que temps que tout le monde respecte les consignes et prenne soin de lui afin de se protéger soi-même et les autres.